Men & Boys Overnight

May 17, 2019

Qui?
Les hommes suivants étaient là (même si la plupart n'avaient pas de barbe): Aaron Geleyn, Alex, Daniel Rogge, Dimitri Engels, Elias Rogge, Elias Vanderstuyft, Jef Geleyn, Jeroen Geleyn, Jonas Geleyn, Louis Geleyn, Paul Jordan, Maurice Geleyn, Sem Geleyn, Simeon Jordan et Ward Rogge.

 

Où?
Chez Eric et Maité dans les Ardennes (Bourseigne-Vieille)

 

Quand?
Samedi 30 et dimanche 31 mars avec une heure de sommeil perdue.

 

Quoi?
Un week-end pour les hommes. Les pierres taillent les pierres et les frères peuvent le faire entre eux. Pour donner une direction à cet événement, nous avons organisé une grande bataille de clans dans laquelle chaque participant pouvait accumuler des points pour son clan à travers de differents jeux.

 

Des hommes en week-end... Un accident peut se passer, probablement même plus tôt... et même avec une trousse de secours à portée, demander la protection de Dieu n'est pas inutile. Donc nous commençons le samedi avec la lecture du Psaume 91.

 

Une grande marche est la première chose à l'ordre du jour. Elias Rogge, que je vais appeler le petit Elias pour le reste de l'histoire afin de le distinguer d'Elias Vanderstuyft, s'est vite rendu compte que ses petites jambes ne pouvaient pas suivre le rythme de ces grands hommes. Celui qui est petit doit être malin et il n'a pas fallu longtemps pour qu'il puisse se placer sur les épaules des plus grands et des plus forts d'entre nous.

 

De temps en temps nous nous sommes arrêtés pour un jeu. Le premier jeu était "Potteke Stamp". Un jeu de cache-cache où ceux trouvés par le chercheur peuvent être libérés de nouveau. Grâce à une action éclair de Paul, les Jordans ont rapidement gagné des points. Les Geleyns de Jonas et de Jeroen ont ​​également réussi à amasser des points.

Ensuite, le petit Elias a tenté d'obtenir des points pour le clan des Rogges en défiant Dimitri de lancer un pierre. Quelque chose qui a lamentablement échoué car même si la pierre que son père lui avait donnée était cent fois plus petite que celle de Dimitri, la force de ce dernier est proche de celle de Samson.

Après ce match, nous avons marché et soudain, Alex vient de me dire qu'il vient de voir un vrai cerf. Peu de temps après, cette découverte est dépassée par une horde de sangliers (plus de 10!) qui montent la pente et croisent notre chemin à quelques mètres devant nous. Une biche est descendue au même moment. Une véritable expérience wow!

A la recherche d'un endroit pour manger, nous n'avons pas trouvé mieux de défier le destin et de nous installer près d'une rivière boueuse. Il ne fallut pas longtemps aux garçons qui avaient mangé leur premier sandwich pour aller faire des exercices d'équilibre au-dessus de l'eau. On pourrait appeler cela un miracle qu'aucun d'entre eux ne soit tombé dedans.

Ici et là, nous avons trouvé des bâtons fabriqués avec talent par un animal. Alex a réussi à convaincre beaucoup d'âmes jeunes qu'ils avaient été fabriqués par les indigènes de la forêt. Heureusement, Jef a depuis longtemps compris l'humour d'Alex.

Après la promenade, nous sommes revenus à la maison et nous avons eu une pause de quinze minutes pour commencer le prochain match. Tir à l'arc mais avec des flèches avec une balle en caoutchouc comme pointe.

Dans la première partie, les tireurs devaient tirer des gobelets ronds remplis d'eau à bonne distance. Daniël et Alex se sont avérés être les meilleurs tireurs. Pour la deuxième partie, les casques ont été mis, car une véritable bataille s'ensuivrait entre les garçons et les hommes. Un petit détail. Seuls les garçons ont reçu des flèches. Les hommes devaient se battre avec des flèches tirées sur eux. Le général Jef a conduit ses troupes à une victoire éclatante. Beaucoup d'autres jeux ont suivi et à la fin de l'après-midi, la plupart des "grands" étaient épuisés sur l'herbe. Les plus petits d'entre nous, en revanche, se sont révélés inépuisables. Une flèche s'est avérée être perdue et malgré la promesse de points bonus, personne n'a été capable de la trouver. [1]

 

Une collation a suivi, un peu de temps libre et préparer la célébration du Jour du Seigneur.

 

Au cours de la prière pour le Jour du Seigneur, Paul nous a appris à "regarder" l'histoire du fils prodigue à partir du célèbre tableau de Rembrandt. Une histoire que beaucoup d’entre nous pensent connaître, mais sait encore surprendre. Ensuite, chacun de nous a partagé quelque chose pour lequel nous sommes reconnaissants à Dieu.

 

Après le bon repas du soir, quelques soirées de divertissement ont été suivies de jeux de société permettant de gagner des points pour le grand combat de clans. Le feu était également allumé et les guimauves ont été goûtés. Après une journée bien remplie, la plupart d'entre nous sommes allés au lit fatigués et satisfaits tôt.

 

 

Dimanche, nous nous sommes réveillés en réalisant qu'une heure avait été réduite par le passage à l'heure d'été. Les viennoiseries, cependant, y apportèrent une consolation et Dimitri régla bien des conflits en divisant chaque pièce en deux à la manière du roi Salomon.

 

Pour la messe, nous sommes allés dans la communauté de Tibériade qui n’est pas très éloignée.

 

Après la messe, les adieux et la notation ont suivi.

La moyenne a toujours été prise pour éviter que ceux qui n'étaient pas si nombreux présents avec leurs clans ne soient désavantagés. La branche de Geleyn clan, Jonas, par exemple, avait gagné beaucoup de points, mais comme il dormait samedi après-midi, Alex a réussi à gagner pour son clan. En récompense, il peut aller chasser le sanglier gratuitement dans les Ardennes. ;)

 

 

[1] Il était toujours dans son propre jardin et fut retrouvé triomphant par le petit Pieter ...

Please reload